Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Journal quotidien ( 30 décembre)


Je suis là…  silencieuse mais bien là.  La période des fêtes est toujours une période totalement différente du quotidien…  je serai davantage présente dès la semaine prochaine.  Nous débutons la classe le 7 janvier.

Dehors…

De la neige…  de la neige…  beaucoup de neige.  Nous débutons l’hiver quand on y pense et déjà il y a beaucoup de neige!

Je pense…

Que je reviens peu à peu à mon quotidien…  J’ai beaucoup de travail à faire avant le retour des classes la semaine prochaine.  J’ai aussi pris beaucoup de retard dans mon emploi à la maison…  ouf…  les prochains jours seront occupés!

Dans notre salle de classe…

Nous sommes en pause…  On oublie trop souvent qu’un arrêt apporte une atmosphère différente à notre quotidien et…  cela fait tellement de bien.  J’aime avoir le temps…  avoir du temps pour profiter de tout.

Un projet en route…

Sur mes aiguilles?  Une paire de bas de laine pour mes patins trop grands et toujours trop froids!

Je ne veux pas oublier aujourd’hui…

Je ne veux surtout pas oublier de vous souhaiter une magnifique année 2014!

Une belle année qui débute encore une fois…  encore et encore…  on a l’impression que tout semble aller toujours trop vite.

Une nouvelle année qui se présente encore…  toute neuve… une nouvelle année que nous pourrons créer à notre image encore une fois.  Une belle page toute blanche à laquelle nous allons y dessiner notre quotidien.

Je me la souhaite magnifique cette nouvelle année…

Je vous la souhaite aussi belle…

Comme à chaque année je me souhaite :

  • Une maison remplie de rires, de joies, d’amour, de respect, d’entraide!
  • Une maison en santé…
  • Une classe remplie de projets, de découvertes, d’apprentissages dans la joie et le bonheur!
  • Des projets pour occuper mes mains : tricot, broderie, couture,…
  • Des projets pour améliorer notre espace : peinture,  restauration de vieux meubles, …
  • De la lecture pour apprendre, découvrir, rire, pleurer, …
  • Des projets pour découvrir la beauté de la nature : jardin, fleurs,…
  • Prendre le temps…   de marcher dans la nature… de savourer le temps qui passe…
  • Prendre simplement le temps d’aimer les miens par dessus tout!

Je suis en train de lire présentement…

Un roman…

Couverture de Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas

Résumé :

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime. Un accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance vient-il partager se cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?

L’organisme tout-puissant qui régit le monde de Juliette n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Mais ce que désire par-dessus tout Warner, le fils de son leader, c’est Juliette. La malédiction qui pèse sur la jeune fille est pour lui une arme inestimable.

Seulement Juliette n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois le courage de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…

***Dans mon cas…  j’en suis au second volume.

Pour moi ce sont de jolis compagnons de lecture…  on n’apprend rien… on se laisse bercer par une histoire différente.

J’aime aussi ce genre de lecture!

J’écoute présentement…

Mozart…  les symphonies.

Une de mes choses préférées en ce moment…

Le temps que je passe à ne pas courir dans tous les sens pour arriver à tout faire!!!

Je planifie…

Je débute la planification de mon fils-2 pour le reste de l’année.  Étant donné qu’il prend la route de l’école régulière l’an prochain, il devra passer plusieurs examens à la fin de l’année scolaire.  Je voudrais l’y préparer du mieux que je le peux!

Bonne journée à vous!

Publicités
Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Planification en français pour le semaine 19 (5e année)


Je me prépare pour la période après les fêtes…

J’ai décidé de puiser dans plusieurs choses au lieu de me concentrer sur un seul manuel.   Donc…  Finalement… je poursuis ma tendance depuis quelques années !

*** J’ai décidé d’utiliser plusieurs textes de M. Le Bris que j’adore…  J’aime la façon dont le travail est monté!  J’ajoute quelques petites choses qui compléteront un peu plus ce que je désire faire.

Français

  • Texte 1 : La poupée de cire (p.5-10 )
  • Texte 2 :   Les étrennes
  • Texte 3 : une poésie
  • Texte 4 : Un extrait des Misérables de Hugo

Étude de la langue :

  • Les mots de relation appropriés au sens de la phrase
  • Le trait d’union pour lier le verbe et le pronom ce et on placés après lui.
  • L’accord du déterminant « au » avec le nom
  • L’accord du verbe quand un pronom sujet de la 3e personne est placé après lui.
  • L’impératif présent ( rappel )
  • Les conjonctions de coordination

Situation d’écriture 1 : 

La fête de Noël.

Décrire deux jouets : celui que tu as préféré et celui que tu as cité à la fin de la liste juste après la conjonction de coordination « et »; fais-nous comprendre pourquoi c’est ton jouet préféré.

Situation d’écriture 2 :  

Créer un questionnaire d’enquête sur les sports d’hiver d’autrefois (2 semaines )

*** C’est un projet extérieur à mon travail de base.

Si cela vous intéresse, voici mon document de travail :

Planification semaine 19_français

***  J’utilise plusieurs ressources…

*** Pour le découpage de la semaine… je verrai au fur et à mesure du travail.

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Planification en français- semaine 20 ( 3e année)


Je vous donne ma planification en français pour la semaine 20

Mon thème de la semaine : l’hiver (2e semaine)

Travail sur le texte

  • Texte 1 : L’arbre qui chante ( un extrait ) de Bernard Clavel
  • Texte 2 : De la neige à l’iceberg ( texte informatif)
  • Texte 3 : Les chaussons blancs de Trottinus de Simone Bussière
  • Texte 4 : Les chaussons blancs de Trottinus de Simone Bussière

Étude de la langue de la semaine :

  • Grammaire : La négation ( rappel)
  • Orthographe : homophone son/sont
  • Conjugaison : verbe « être » à l’imparfait (rappel)

*** Plusieurs révisions : sujet, verbe, complément, groupe du nom, etc…

Rédaction :

Jour 1 : Comme Isabelle et Gérard, installe-toi devant une fenêtre et décris ce que tu vois.

Jour 4 : Compose un petit texte sur l’image du chat que tu proposes.

Dictée « bilan » de la semaine :

Je crois que cela veut dire : « Maman je t’aime bien.  Je ferai tout ce que tu me diras et je ne te cacherai plus rien. »

Trottinus ne regrette plus de garder ses chaussons blancs.

Il a compris que, pour un enfant, rien ne vaut le cœur d’une maman.

***  je garde aussi une phrase-dictée tous les jours que je puise ici et là dans le texte du jour bien souvent.

Lecture supplémentaire de la semaine :

Le chat Follet sur la patinoire

*** je ne demande qu’une narration orale

Si cela vous intéresse, voici mon document de travail : 

planification semaine 20

***  On retrouve les 3 textes de la semaine.

***  Je me suis inspirée de plusieurs choses…  vieux manuels de français, albums à la maison, etc.

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Les chaussons blancs de Trottinus (texte)


Dans la cuisine, une maman-chatte et son chaton se chauffent les pattes devant un bon feu de bois qui fait briller les cuivres jaunes, les meubles rustiques et les assiettes multicolores.

La chatte, noire, s’appelle Nanouche.

Le chaton, nommé Trottinus, est noir comme sa maman, mais il a la gorge, les moustaches et les chaussons blancs.

Trottinus devrait aimer son bel habit, tout le monde le trouve si joli.

Un bavoir blanc et des moustaches blanches, c’est tout ce qu’il faut pour laper le lait sans se tacher.

Oui, mais des chaussons blancs, c’est vraiment salissant.  Pas moyen d’aller trotter dans le jardin dès qu’il fait vilain temps.  Nanouche le verrait tout de suite et elle dirait : « Trottinus, tu es encore sorti sans permission!»

Pour jouer, ce n’est guère plus pratique.  Ainsi, l’autre jour, Trottinus a fait rouler un boulet de charbon, avec sa patte.  Il l’a poursuivi comme un ballon.  C’était très amusant.  Mais il n’avait plus que trois chaussons blancs, le quatrième était devenu gris…

Nanouche s’en est aperçue, elle a fait : « Fttt! Fttt! » c’est-à-dire « Je suis très fâchée ».  Puis, elle a donné une tape à son chaton et elle a léché le quatrième chausson jusqu’à ce qu’il redevienne blanc, comme avan.t…

Aujourd’hui, Nanouche n’est plus fâchée :

–      Surtout reste bien sage à la maison, dit-elle en débarbouillant Trottinus, dehors il neige, il fait très froid…

La porte s’ouvre.  C’est Odile qui revient de l’école.  Elle enlève son capuchon et caresse le menton de Nanouche qui fait ronron.  Elle taquine trottinus.  Mais une voix appelle :

–      Odile, viens faire tes devoirs!

–      Voilà, voilà, maman!…  et la petite fille s’en va dans la pièce voisine.

Devant le feu Nanouche s’endort…

Un coup de vent, la porte mal fermée s’ouvre en grand.  Et de petits flocons blancs se précipitent en voletant.  Trottinus les entend chuchoter :

« Viens jouer avec nous, mignon chaton, nous ne salirons pas tes chaussons. »

Trottinus s’avance silencieusement.  Trottinus sort en ronronnant.

Au jardin, la neige a cessé de tomber.  Le soleil couchant s’est mis à briller sur le jardin blanc.  Le ciel est rose.

Trottinus ouvre tout grands ses yeux bleus.  Quelles fines dentelles sur les branches!  Quel doux tapis par terre!

Il soulève une à une ses petites pattes dans la neige qui craque et se troue…  Mais ses chaussons ne lui semblent plus aussi blancs.  Seraient-ils déjà salis?  Faut-il rentrer bien vite?

–      Tuit!  Tuit!  Trottinus!  Trottinus!

–      Qui m’a appelé?  Demande le chaton en se retournant.  C’est Œil-vif, le rouge-gorge, qui lui demande gaiement :

–      Alors, Bébé, tu as encore un bavoir?  On t’a donné ton biberon?

Trottinus est vexé; il répond :

–      D’abord, je ne suis plus un bébé, et puis je n’ai pas besoin de biberon.  Je sais boire mon lait tout seul dans une soucoupe.

–      En tout cas, tu n’es pas assez grand pour sortir dans ta maman.

Trottinus s’impatiente :

–      Je suis bien assez grand pour t’attraper!

–      Eh bien!  Essaie pour voir !

Œil-vif se met à sautiller, mais, chaque fois que Trottinus croit le saisir, l’oiseau s’envole : « Tuit! Tuit! Tu ne m’as pas pris, mon chaton! chante Œil-Vif, perché sur un buisson.

En poursuivant le rouge-gorge, Trottinus s’est laissé entrainer jusqu’au fond du jardin.  Il arrive devant la barrière.

Tiens!  Un petit chien qui passe sur la route.  Il est brun, avec un paletot vert.  Trottinus s’approche, curieux.

–      Qu’est-ce que tu as sur le dos?  Demande-t-il.

–      Oua!  Oua!  J’ai un paletot qui me tient chaud.  C’est ma maitresse qui me l’a tricoté.

–      Est-ce que je pourrais l’essayer? Dit le petit chat.

–      À une condition : c’est que tu me donnes tes chaussons.

–      Je serais bien content de m’en débarrasser, mais il n’y a pas moyen de les enlever.

–      Pas moyen de les enlever!  Oua!  Oua!  Je saurai bien, moi, enlever tes chaussons blancs.

Le petit chien prend un air menaçant; il montre les dents et passe son nez à travers la barrière.  Trottinus n’a que le temps de faire un saut en arrière.  Le chien voulait lui mordre les pattes…

–      Maman a raison, les chiens sont méchants.  Je ne leur parlerai plus!  murmure Trottinus en se sauvant.

Le ciel est devenu tout noir, il fait un froid glacial.  La neige tombe.  Trottinus ne peut plus avancer.  Les flocons lui piquent les yeux, ils s’accrochent sur son dos et lui font un blanc manteau.

Le vent se moque et siffle :

–      Vvvvv!  Vvvvvu!…   Tu es perdu, ta maman ne te reconnaitra plus.

Trottinus est devenu tout blanc; il est entièrement couvert de neige.  Ses pattes sont raidies par le froid.  Il avance péniblement.

Enfin, il aperçoit la porte de la cuisine.

–      Rentrons vite, se dit-il, tant pis si je suis grondé…

Hélas!  Un coup de vent plus fort et la porte restée entrouverte se referme bruyamment.

–      Miaou!  Miaou!  Pleure le petit chat blanc, viens me chercher, maman.

Dans la cuisine, Nanouche s’est enfin réveillée.

Elle cherche Trottinus.  Où a-t-il pu se cacher?  Derrière la grande horloge ou sous le buffet?

Non, il n’est pas là.  Serait-il perdu?

À ce moment, Nanouche entend : « Miaou!  Miaou! »

–      Cette fois-ci, c’est lui.  Je reconnais sa voix.  Il est dehors.  Et cette porte qui est fermée!

Nanouche appelle Odile à son secours.

Odile arrive avec sa maman qui a pris une lampe de poche, car la nuit tombe.

Elles ouvrent la porte et ne voient que de la neige, de la neige partout…  Mais Nanouche s’approche d’un petit tas de neige, elle gratte avec sa patte, et l’on aperçoit deux oreilles et une tête noire.  Trottinus était là, mais dans quel état!

Très délicatement, Nanouche prend son chaton par la peau du dos et elle le rapporte à la cuisine, devant le feu.  Odile les suit, tandis que sa maman ferme la porte.

Pauvre Trottinus!  La neige qui le recouvrait fond devant le feu.  Il est tout mouillé.  Il tremble.  Il est malade.

Il faut le soigner.

–      Je vais le coucher dans le berceau de ma poupée, s’écrie Odile.

Trottinus est bien au chaud sous la couverture.  Odile l’a bordé comme un bébé.  Elle s’est assise près de lui et lui joue un air de pipeau pour l’endormir.

Nanouche grimpe sur les genoux d’Odile et ronronne en regardant son chaton qui s’endort.

Trottinus est maintenant guéri.

Il pose sa petite patte blanche sur le cou de Nanouche pendant qu’elle le lèche.  Il lui dit doucement :

–      Miaa!…  Miaa!…

Je crois que cela veut dire : « Maman, je t’aime bien.  Je ferai tout ce que tu me diras et je ne te cacherai plus rien. »

Trottinus ne regrette plus de garder ses chaussons blancs.

Il a compris que, pour un enfant, rien ne vaut le cœur d’une maman.

Simone Bussière, «Les chaussons blancs de Trottinus», J’aime lire 3e livret

Si cela vous intéresse, voici le texte : 

Les chaussons blancs de Trottinus

*** J’utiliserai ce texte pour mon plus jeune à la semaine 20 ( Thème hiver 2e semaine )

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Planification en français semaine 19 ( 3e année)


Je vous donne ma planification en français pour la semaine 19

Mon thème de la semaine : l’hiver

Travail sur le texte

  • Texte 1 : Blanc-Bec n’a pas froid aux yeux
  • Texte 2 : Première neige
  • Texte 3 : Quentin et le patin
  • Texte 4 : Trottons dans la neige!

Étude de la langue de la semaine :

  • Vocabulaire : le froid, l’hiver, la neige
  • Grammaire : le groupe du nom
  • Conjugaison : le verbe chanter au passé composé

Rédaction :

Composer un petit récit à partir de quelques phrases.

Dictée « bilan » de la semaine :

Une épaisse couche de glace couvre l’étang.  Ce matin, il a neigé.  Alors papa a allumé la cheminée; elle nous a donné une bonne chaleur pour le reste de la journée.

***  je garde aussi une phrase-dictée tous les jours que je puise ici et là dans le texte du jour bien souvent.

Lecture supplémentaire de la semaine :

Sami et le petit canard de Marcelle Vérité et Philippe Salembier

Sami et le petit canard - Marcelle Vérité, Philippe Salembier

*** je ne demande qu’une narration orale

Si cela vous intéresse, voici mon document de travail : 

planification semaine 19

***  On retrouve les 4 textes de la semaine.

***  Je me suis inspirée de plusieurs choses…  vieux manuels de français, albums à la maison, etc.