Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Expérience avec la glace ( préscolaire)


Vous avez besoin de:

– Blocs de glace
– Gros sel
– Colorant alimentaire
– Compte-goutte

Déroulement:

Premièrement, il vous faut des blocs de glace. Vous pouvez les préparer dans des bols de plastique que vous placez au congélateur. Vous pouvez aussi utiliser des 2L de lait en plastique avec de l’eau au congélateur … et une fois congelés vous découpez le plastique.

Vous sortez les blocs de glace et les enfants déposent du gros sel dessus, ensuite ils y laissent tomber quelques gouttes de colorants alimentaires. 

Ils observent les tunnels de couleurs qui se forment!!

source de l’idée : CLIQUER ICI

Publicités
Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Journal quotidien ( semaine 16 jour 5 )


En classe aujourd’hui

  • Dictée
  • Mot du jour
  • Analyse d’une phrase
  • Un verbe à conjuguer
  • Situation d’écriture « express » de la semaine
  • Calcul mental
  • Mathématique
  • Une résolution de problème
  • Anglais
  • Petit projet d’art
  • Récitation de la poésie de la semaine
  • Lecture personnelle « imposée » par moi

Une autre semaine prend fin chez nous… Nous sommes dans une période prolifique de travail…   tout mon petit monde file droit devant.

Présentement, je suis passablement en avance sur ma planification…   comme toujours…   Je me rends bien compte que je suis toujours « en avance » sur ma planification annuellement finalement ha!

Je prends de plus en plus conscience que je suis réellement « incapable » de ne faire qu’un seul manuel en classe!  Je découvre toujours un texte qui m’intéresse, un travail quelconque qui me séduit, un exercice plus adéquat, un projet plus enrichissant,…  bref, j’aime avoir sous la main le choix.

Ça semble banal dit comme ça, mais…  j’ai l’intention d’en tenir réellement compte pour ma planification après les vacances de Noël.  Je passe tellement de temps à planifier…  et…  hélas…  je finis toujours par faire autre chose ou pousser beaucoup plus loin le travail! ha!  Avec le temps, on travaille moins longtemps et tellement plus efficacement.  J’adore ce que l’expérience apporte en classe-maison!

Comme j’arrive bientôt à la moitié de mon parcours annuel ( 18 semaines bientôt! ) j’en profite pour examiner ce qui a été effectué comme travail et ce qu’il me reste à voir.  Je suis assez contente de ce début de parcours, même si j’ai souvent l’impression que ce n’est pas suffisant sur plusieurs points.  Cependant, je garde en tête qu’il me reste encore 20 semaines avant la fin!

Je vous propose notre idée de projet d’art de la semaine :  

Pastel grasse et Aquarelle

30 novembre 2013 004

30 novembre 2013 005

30 novembre 2013 006

Source de l’idée : CLIQUER ICI

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

La légende de Saint-Nicolas ( 6 décembre )


Description du texte de la vidéo :

Chaque année, le 6 décembre la saint-Nicolas est l’occasion d’une fête presque aussi importante que Noël pour les enfants du nord-est de la France à la Hollande en passant par la Belgique.

Mais qui était ce Nicolas qui fait concurrence au père Noël dans toute une partie de l’Europe ?

Saint Nicolas a vécu au IVe siècle après Jésus Christ, c’était un évêque nommé Nicolas de Myre né dans le sud-ouest de l’actuelle Turquie. Si l’histoire retient de lui qu’il était aussi bienveillant que généreux et qu’il était le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles ; les légendes lui attribuent de très nombreux miracles, à tel point que Saint Nicolas devint au Moyen-Âge le patron des petits enfants et des écoliers… Alors saint Nicolas, concurrent du père Noël, ou ancêtre du père Noël ? Pour le savoir il fait plonger dans les légendes…

La plus connue en France raconte comment trois petits enfants égarés se réfugièrent chez un boucher qui, après les avoir faits dîner, les coupa en petits morceaux avant de les jeter dans son saloir. Sept ans plus tard, saint Nicolas vint demander l’hospitalité au boucher, et demanda à goûter le salé préparé sept ans plus tôt. Le boucher apeuré s’enfuit et saint Nicolas ressuscita les enfants.

Une autre légende est celle de l’homme endetté qui n’avait plus d’autre solution pour survivre que de vendre ses 3 filles comme esclaves, chose qui était courante dans l’Antiquité. Lorsque Nicolas l’apprit, il alla durant trois nuits consécutives jeter par la fenêtre suffisamment d’argent pour que le père rembourse ses dettes et pourvoie ses trois filles d’une dot. Chose curieuse, certaines versions de cette histoire racontent que saint Nicolas aurait jeté les pièces… par la cheminée !

Ce qui est amusant c’est que ces deux légendes ont sans doute la même origine : des icônes byzantines qui racontent comment Saint Nicolas aurait sauvé de l’exécution 3 officiers ou notaires injustement condamnés. Dans les icônes byzantines, les saints étant représentés de manière disproportionnée par rapport aux hommes, et les chrétiens du Xe siècle ont mal interprété ces images. Ils ont pris les 3 officiers pour des enfants donnant naissance aux légendes que l’on connaît.

Et c’est depuis le XIIe siècle que l’on raconte que saint Nicolas va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s’ils ont été obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, tandis que les autres reçoivent une trique donnée par le compagnon de saint Nicolas, le fameux père Fouettard, qui serait ni plus ni moins que l’incarnation du méchant boucher. C’est ainsi que saint Nicolas devint le patron des petits enfants et, par extension, des écoliers.

Quel rapport avec le père Noël ? Il faut traverser l’Atlantique pour le comprendre, et faire un peu de phonétique. Au XVIe siècles, la réforme protestante bannit la légende de saint Nicolas d’une grande partie de l’Europe, sauf en Hollande.

Les Hollandais furent parmi les premiers pionniers à coloniser l’Amérique, emmenant avec eux leurs croyances dont saint Nicolas, qui se prononce Sinterklaas en Hollandais. Sinterklaas devint rapidement Santa Claus en Anglais américain et comme vous le savez, Santa Claus est le nom du père Noël en Amérique. En fait il semblerait qu’au cours des décennies qui ont suivi, des chrétiens américains bien pensants aient eu l’idée de rapprocher cette fête des enfants de la naissance de l’enfant Jésus… et voilà pourquoi le père Noël, qui n’est qu’une vision moderne de Saint Nicolas, fait aujourd’hui sa tournée le 24 décembre.

Le monde chrétien est donc divisé en deux : ceux qui sont restés fidèles à la Saint-Nicolas et ceux qui ont adopté sa version moderne, le père Noël. Et les enfants de Lorraine sont sans doute les plus chanceux, là-bas, on fête les deux !

Source : Youtube

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Les cadeaux de Céline (situation-problème)


Voici une petite situation-problème, proposée par la CS des Affluents, facile à réaliser pour la 3e année.

À travers cette situation d’apprentissage, les élèves se mettront dans la peau de l’imprésario de Céline Dion. À partir d’un catalogue, ils devront choisir les cadeaux de Noël qu’elle offrira à ses proches, en respectant un budget précis.

Si cela vous intéresse, voici la situation-problème :

Les_cadeaux_de_Celine