Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Lecture à haute voix


Vous connaissez ma passion pour la lecture à haute voix…   J’aime tellement.  Je pense que c’est une des belles choses de notre classe-maison.

Chaque jour nous lisons, à tour de rôle, quelques pages d’un livre que nous avons sélectionné ensemble.  Je précise que nous lisons ce livre « à haute voix » pour les autres.

Un moment si doux…  parfait.

Pendant la lecture, les autres peuvent simplement écouter, peindre, dessiner, faire un travail manuel, gribouiller,…

L’idée est d’écouter au lieu de lire quelque chose.  Tout est là…  écouter…  apprendre à se créer soi-même des images d’un texte…  mais aussi apprendre à lire pour les autres…  un bel apprentissage!

Cette année encore, nous poursuivons notre aventure, et ce sont les deux plus jeunes qui choisissent le premier roman de notre année scolaire.

Ils ont choisi :

Résumé :

Qu’y a-t-il de commun entre un peintre en bâtiment et un manchot du pôle Sud ? Ne donnez pas votre langue à l’ours blanc, c’est facile : M. Popper ne rêve que banquise, et un célèbre explorateur polaire lui a fait cadeau de ce bel oiseau.
Mais comment le manchot de M. Popper s’est-il multiplié par douze ? Ah ! ça, c’est toute une histoire. Lisez-la vous-même, vous ne me croiriez pas…

Bon…  ce n’est pas un grand livre…  ( hahaha )  mais je respecte le choix qu’ils ont fait.

Nous débutons donc la lecture de ce petit roman humoristique dès maintenant!!

.

En passant, lorsque j’ai implanté cette formule, il y a quelques années, les enfants étaient un peu rébarbatifs à ce procédé…   pfff…  je lisais seul à haute voix tout simplement n’imposant aucune écoute…  tranquillement…  après un jour ou deux…   j’ai vu apparaître un enfant…  puis un autre…  et mine de rien tout le monde s’est joint à moi.  Depuis, tout le monde s’y passionne!

Au départ, cela semble enfantin…  écouter un roman…  on dirait un retour à la lecture d’album pour les touts-petits…   mais croyez-moi, il y a quelque chose de différent dans ce processus…  un petit quelque chose qui rend la lecture intéressante et stimulante.

Un autre avantage?

Peut-être que parmi vos enfants il y en a qui ne lisent pratiquement jamais…  c’est un moyen fabuleux de faire découvrir que plusieurs romans peuvent être vraiment merveilleux !

Encore un?

Quelle belle façon de proposer des livres sur des sujets qui peuvent être un départ à de longues discussions!

Je vous le dis : l’essayer c’est l’adopter!

Bonne journée.

Publicités
Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Drôle de bonne femme ( poésie )


Voici la première poésie à mémoriser de mon plus jeune…  J’ai choisi celui-ci pour accompagner son thème sur les contes de sorcières.

.
Chapeau pointu et gros derrière,
Longs doigts crochus et sales manières,
Cheveux grisâtres longs jusqu’à terre,
Elle est comme ça Marie-Mémère !

.
Bave de crapaud et ver de terre,
Araignée noire et feuille de lierre,
Ajouter un pot de poussière,
Voilà la recette qu’elle préfère.

.
Et son balai qui fend les airs,
Qui marche avant, qui marche arrière,
C’est pour aller voir ses commères
Ou jeter des sorts sur la terre

.
Chapeau pointu et gros derrière,
Marie-Mémère est une sorcière,
Qui habite loin d’ici, j’espère !

Marie Aubinais

Pour la télécharger : CLIQUER ICI

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Je réponds…


Je réponds à une maman qui se questionne ce matin :

« Au secondaire, ça coûte une fortune, comment fais-tu ? »

.

Effectivement, les coûts augmentent beaucoup au secondaire.   J’en ai parlé plusieurs fois, mais voici ce que je propose :

Prévoyance pour l’achat des manuels

J’ai toujours l’oeil ouvert…  toujours…

  • Ventes de garage
  • Librairies de livres usagés
  • Les mamans qui vendent leurs manuels
  • « Culture à partager » à Boucherville qui propose souvent plusieurs manuels pour un prix dérisoire 1$,2$ ou 5$
  • Le site « le sac d’école » qui propose là encore des manuels usagés

J’achète un manuel neuf que lorsque j’ai épuisé toutes les ressources possibles…

.

Étaler les achats

Je prévois mes achats à l’avance…  Financièrement je suis loin d’être riche…   riche de coeur oui 😉 mais pas riche d’argent! ha!  Alors prévoir me donne la chance d’utiliser ce que je veux comme matériel!

J’achète mes manuels au fil de l’année scolaire

Je prévois des sous pour ça…  oui… je place un montant chaque semaine qui ne sert que pour la classe-maison et les sorties.

.

Pour les corrigés et les guides

J’ai appris avec le temps à sélectionner dans un guide ce qui « sert réellement » et ce qui ne servira qu’une semaine ou deux.

Au départ, je photocopiais le guide en entier…  maintenant, je photocopie souvent une section ou deux pour bien connaitre la démarche du manuel et je garde que le corrigé pour la suite.  Je sélectionne ce qui est vraiment utile pour moi.

par exemple…

Science :

  • Le corrigé du manuel
  • le corrigé du cahier d’exercices si je l’utilise
  • les labos et les corrigés de ces labos ( uniquement ceux que je peux faire à la maison )
  • les SAÉs que je vais faire ( uniquement celles que je peux faire à la maison.)
  • Les évaluations et le corrigé.

le reste…  le bla-bla…  je ne le prends pas!

Pour les trouver ces corrigés…

  • Dans une didactèque universitaire ( toutes les universités qui offrent le cours d’enseignement possèdent une didactèque )
  • À la grande bibliothèque de Montréal
  • Parfois, Katherine de « la bibliothèque de l’école de rang » possède le guide et/ou corrigé que je recherche
  • Parfois une maman vend son matériel
  • Je partage parfois un guide avec d’autres mamans ( 😉 plusieurs se reconnaitront )

Il faut donc prévoir un peu lorsque nous sommes une maisonnée avec des moyens financiers plus bas.

Mais…  on peut y arriver!!!!!

Bonne recherche