Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

En voilà un qui quitte la classe !


En voilà un qui est vraiment heureux en ce début d’après-midi…

Oui, oui, mon petit dernier a officiellement terminé son année scolaire!  Il rayonne…  vraiment.

Je suis très heureuse de son parcours…  une belle année scolaire!

Pour les autres…  On continue encore un peu…  en terminant les matières tranquillement et en savourant le beau temps.

Mon fils-2 a terminé son français ce matin.  Il a donc réussi à terminer le programme de secondaire 3 en entier, en moins de 4 mois! ha!

Il faut dire qu’un programme québécois est nettement plus simple…  vraiment…  surtout à ce niveau.  Heureusement que nous avions conservé quelques sections dans le manuel européen pour garder un niveau un peu plus élevé de travail.

L’après-midi s’annonce longue…  Je travaille avec mon plus vieux, nous terminons un projet d’art imposé…  long… ennuyeux…  long…  perte de temps…

Bonne fin de journée!

Publicités
Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Une nuit étoilée ( extrait )


Voici le dernier travail de mon fils-2 en français cette année.  

Un petit extrait d’un texte magnifique…  J’aime ce langage poétique…  

Le temps était serein; la voie lactée, comme un léger nuage, partageait le ciel. Un doux rayon parlait de chaque étoile pour venir jusqu’à moi, et lorsque j’en examinais une attentivement, ses compagnes semblaient scintiller plus vivement pour attirer mes regards.

C’est un charme toujours nouveau pour moi que de contempler le ciel étoile, et je n’ai pas à me reprocher d’avoir fait un seul voyage, ni même une simple promenade nocturne, sans payer le tribut d’admiration que je dois aux étoiles du firmament. Quoique je sente toute l’impuissance de ma pensée dans ces hautes méditations, je trouve un plaisir inexprimable à m’en occuper.

J’aime à penser que ce n’est point le hasard qui conduit jusqu’à mes yeux cette émanation des inondes éloignés, et chaque étoile verse avec sa lumière un rayon d’espérance dans mon cœur. Eh quoi! ces  merveilles n’auraient-elles d’autre rapport avec moi que celui de briller à mes yeux? Et ma pensée qui s’élève jusqu’à elles, mon cœur qui s’émeut à leur aspect, leur seraient-ils étrangers?…

Spectateur éphémère d’un spectacle éternel, l’homme lève un instant les yeux vers le ciel, et les referme pour toujours; mais, pendant cet instant rapide, qui lui est accordé, de tous les points du ciel et depuis les bornes de l’univers, un rayon consolateur part de chaque monde, et vient frapper ses regards pour lui annoncer qu’il existe un rapport entre l’immensité et lui, et qu’il est associé à l’éternité.

Xavier de Maistre, expédition nocturne autour de ma chambre

On se questionne : 

  • Quel est le sujet de ce texte?
  • Montre que l’idée principale est exprimée à la fin.
  • Montre que l’auteur répond successivement aux questions : où?  comment?  pourquoi ?

Exercice d’imitation : au choix…

  • Le calme de la nuit
  • La multitude des étoiles
  • Le sommeil de la terre sous le ciel nocturne

Si vous avez envie de lire le texte en entier : CLIQUER ICI

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Les deux lapins ( fable )


Dans les buissons courait un lapin poursuivit par des chiens.  Un autre lapin sortant à ce moment de son terrier l’interpella :

« Hé, l’ami, arrête-toi, que se passe-t-il?

– Ce qu’il y a, répondit-il à bout de souffle, c’est que deux lévriers me poursuivent.

– Ah oui, je les vois, répliqua l’autre, mais ce ne sont pas des lévriers.

– Mais alors, qu’est-ce?

– Des épagneuls.

– Quoi, des épagneuls, dis-tu?  Ils ne sont pas plus épagneuls que toi et moi.  Ce sont des lévriers, des vrais de vrai, je les vois très bien.

–  Que racontes-tu là?  ce sont des épagneuls, je m’y connais.

– Non, des lévriers.

– Et moi, je te prétends que ce sont des épagneuls. »

Pendant ce temps, les chiens avaient rejoint les lapins dont ils ne firent qu’une bouchée.

Que cette fable serve d’exemple à ceux qui ne vont pas à l’essentiel lorsque le temps presse.

Adapté de Jean de La Fontaine, Mon beau livre de fables.

Si vous désirez télécharger cette fable : 

Les deux lapins