Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Berceuse indienne


J’aime tellement ça voir mes enfants découvrir ce qui a peuplé mon enfance…  et surtout…  de les voir découvrir ce que moi j’aimais tant…

J’ai fait découvrir à mon plus jeune,  cette jolie berceuse que j’aimais tant enfant…  je ne m’en lasse jamais.

Paroles : Ani Couni (Iroquois)

Ani couni chaouani
Ani couni chaouani

Awawa bikana caïna
Awawa bikana caïna

E aouni bissini
E aouni bissini

Vous pouvez l’écouter sur Youtube : cliquer ici

C’est simpliste…  la traduction est plutôt ordinaire, mais bon j’aimais la mélodie lorsque j’étais enfant.

Je me souviens… je ne m’arrêtais jamais de la chanter…  de la re-chanter et  même de la re-re-chanter!!! hihihi

Maintenant c’est mon plus jeune qui chante sans cesse!!!

Publicités
Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Évaluer… Pourquoi?


Une petite réflexion…  encore…  une autre…  au coeur des ‘autres…

Hier, nous discutions, les enfants et moi, des évaluations.  Pour ou contre?  Utiles ou non?  Nécessaires ou non?

Mon fils le plus vieux mentionne :

« Dans les évaluations, si au moins on me demandait ce que je sais sur le sujet au lieu de toujours me questionner sur ce que je ne sais pas.  »

N’est-ce pas le coeur du problème des évaluations???????

On ne questionne jamais un enfant sur ce qu’il connait d’un sujet, on le questionne sur un ensemble de questions qu’il devrait supposément connaitre.

Oui…  Mais…    s’il avait retenu la matière autrement?

Voilà pourquoi je suis admirative devant des philosophies comme Charlotte Mason qui place l’enfant au coeur de son apprentissage et lui demande de parler de ce qu’il a retenu d’un sujet!!!

Oui…  cela porte à la réflexion…

Aimeriez-vous devoir être évalué sur votre compétence à faire un repas?  une lessive?  un gâteau d’anniversaire?

« Allez maman, quel ingrédient de ta recette apportera un effet positif à l’intestin grêle? »

C’est souvent le genre de questions qui apparaît dans une évaluation…  ou pire encore :

« As-tu rencontré de la difficulté avec la lecture de ta recette? »

Je sais…  je sais…

Il faut cependant préparer nos grands pour les évaluations finales… mais peut-on rêver de faire autrement?!

Publié dans Français

Porte-clé des sons de deuxième année


Je semble inexistante…  mais croyez-moi, je suis occupée certes, mais bien encore là!

J’ai énormément de travail mais j’ai toujours quelques minutes pour ajouter quelques petites choses pour améliorer notre classe-maison.

Je vous propose…

Un« porte-clé référence » de tous les sons de deuxième année avec quelques mots pour renforcer le son.  Naturellement, je n’ai pas mis tous les mots disponibles…  j’ai essayé de prendre les plus significatifs pour moi.

J’y ai mis plusieurs…  plusieurs heures…  ouf…  mais  mon fils l’utilise déjà et même mon fils de 4e année l’utilise à l’occasion.  C’est donc un travail qui apportera un peu d’aide lors de l’écrit.

Voici donc mes 64 sons :

Porte-clé des  sons de 2e année ( CE1 )

***  C’est une  façon de donner des outils à votre jeune enfant lors des situations d’écriture.

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Notre projet d’art de la semaine…


Notre projet d’art de la semaine est complexe et demandera plus d’une séance pour le compléter.

Matériel : 

  • Cure-dent ( une centaine )
  • Colle à bois
  • Un bloc de styromousse
  • Peinture en aérosol ( si vous désirez le mettre en couleur )

Marche à suivre : 

On débute par le collage d’une unité de trois ou quatre « cure-dents ».  Il faut être minutieux…  c’est un travail très long!!!!

Nous avons débuté…  et c’est très longggggggggggggggggggggggggg!

Par la suite, on regroupe les unités pour former des blocs comme on le désire.

Finalement, on fixe les blocs sur le styromousse.

On y ajoute une belle couleur pour donner une oeuvre magnifique!

cliquer pour la source
cliquer pour la source

Source du projet : Incredible @rt  departement

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Je réponds…


Je prends une minute dans mon travail pour répondre à une maman qui me demande :

« Je n’ai jamais fait les programmes en entier avec mon garçon jusqu’à maintenant et cette année, nous rencontrons beaucoup de problèmes à faire le programme de secondaire 1.  Est-ce important selon toi de tout faire? »

Je vais donner mon avis strictement personnel…  en espérant ne pas attirer une tonne de briques.

Il y a quelques années, j’aurais dit non…  mais maintenant j’ajouterais cela dépend de la route que vous désirez prendre avec votre fils.

Effectivement, si vous avez l’intention qu’il passe l’examen du DES au régulier, il devra tout faire éventuellement…  le manuel en entier…  dans chacune des matières à l’examen.  Il ne pourra pas passer une moitié d’examen de mathématique ou de science…  il devra étudier toute la matière au programme pour y arriver.

Il faut toujours se demander…  un enfant qui  n’a jamais réussi à faire une année entière avec son manuel…  hum…  comment le réussira-t-il éventuellement?

J’ai pris conscience de cela, l’an dernier, lors de la révision pour les examens de secondaire 4.  Il y avait tellement de matières à réviser…  tellement…  une année entière à mémoriser en histoire, en maths, en science…  ouf…  ce fut une bataille de tous les instants pour terminer à temps.

J’étais tellement heureuse de me retrouver avec mon fils qui n’avait pas peur de tout ce travail à faire, pas de réchignage…  il a travaillé adéquatement jusqu’à la fin!!!

J’ai alors pris conscience de l’importance de ce travail que nous avions fait au quotidien et  au fil des années…  de ce temps si précieux que nous avons passé à apprendre au quotidien ne négligeant rien au passage, où en tout cas le moins possible.

J’ai alors pris conscience de l’importance d’enseigner à nos enfants l’amour du travail bien fait, la culture de l’effort et de la constance.

Les efforts semés au fil des jours, des mois et des années seront récoltés éventuellement!!!

Alors, oui…  c’est important de faire le maximum de travail demandé, ne serait-ce que pour enseigner à nos enfants que lorsqu’on débute une tâche on la termine.

N’est-ce pas un trésor inestimable à lui enseigner?