Le printemps ( poésie )


Le temps a laissé son manteau

De vent, de froidure et de pluie

Et s’est vêtu de broderies,

De soleil luisant, clair et beau.

 

Il n’y a ni bête, ni oiseau

Qu’en son langage ne chante ou crie

Le temps a laissé son manteau

De vent, de froidure et de pluie.

 

Rivières, fontaines et ruisseaux

Portent en livrée jolie,

Gouttes d’argent, d’orfèvrerie

Chacun s’habille de nouveau.

 

Charles d’Orléans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s