Le cheval bleu ( poésie )


Cheval bleu

 

J’’avais un petit cheval bleu

Qui se promenait dans ma chambre

En liberté, crinière longue

Et des rayons sur ses sabots.

Il galopait sur le bureau

Sur les bouquins de l’étagère.

Il galopait, tête levée

Sur la steppe blanche des draps.

Il vivait d’’un reflet

S’’endormait chaque nuit

Dans le creux de mes mains

Comme font les oiseaux

 

Madeleine Riffaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s