Conte pour le son « A »


Voici le conte que je vais utiliser pour introduire le son « A »

Le grand lama et la petite souris.

Au sommet du monde, dans les montagnes de l’Himalaya, vivait un sage. Un grand Lama, comme on dit là-bas. Cet homme était connu dans toute l’immensité du Tibet pour son intelligence et sa bonté. Un matin, en sortant de chez lui, voici ce qui lui arriva.

Le Grand Lama pousse la porte de sa maison, passe un pied puis l’autre et « coui », un petit cri retentit près de lui. Un cri franchement petit. Le Grand Lama se baisse, tend l’oreille, cherche sous la pierre et que voit-il ?

Une petite souris blottie, toute transie par le froid de la nuit. Bientôt la petite souris a si chaud qu’elle revient à la vie.

Le Grand Lama lui offre un peu de lait tiède de yak et la petite souris, ragaillardie, se met à couiner poliment :

– Rimpoché (un nom qui veut dire le « haut précieux » et qui est signe de grand respect), je n’oublierai jamais que tu m’as sauvé la vie. Mais je serai toujours trop petite pour te remercier à bon prix !

– Détrompe-toi, répond le Grand Lama. Il suffit que tu restes ici, à me tenir compagnie. Dans ma chambre souvent je m’ennuie. Et puis, chez moi, tu n’auras jamais froid.

Et c’est ainsi que la petite souris commença une nouvelle vie, dans la chambre du Grand Lama. Elle était choyée comme une princesse. Ses jours s’écoulaient tranquillement à jouer sur le grand tapis de soie, celui aux mille voyages. Et, à chacun de ses couchers, le Grand Lama la berçait de ses histoires préférées.

Pourtant, dans le gris de ses yeux, quelque chose n’allait pas. Un soir, le Grand Lama s’en inquiéta :

– Qu’as-tu Petite Souris ? Regrettes-tu la montagne et le froid ?

Dès le printemps, si tu veux, tu y retourneras.

– Oh, non, non, Rimpoché, répond la petite souris, je ne regrette rien, ni la montagne, ni le froid, mais…- Mais quoi, Petite Souris ?

– Rimpoché, c’est que… ma vie est douce près de toi et les gens de ta maison sont tous bons pour moi, mais il y a le chat !

A ces mots le Grand Lama pouffe de rire .

Il n’avait pas pensé au chat.

Un animal trop bien nourri pour s’occuper d’une souris !

– Tu n’as rien à craindre, je t’assure, mon chat ne ferait pas de mal à une souris !

– Je te crois, couine timidement la souris, mais c’est plus fort que moi. Voilà, j’ai peur du chat!

Le Grand Lama s’assied et il se met à réfléchir tandis que la petite souris trépigne.

– Rimpoché, chuchote-t-elle un peu gênée, je crois que j’ai une idée : transforme-moi en chat et je serai heureuse près de toi !

Le Grand Lama hésite, hoche la tête, mais devant la petite souris suppliante, il finit par
décider :

– Puisque c’est ainsi, Petite Souris, que ton désir se réalise ! Aussitôt dit, la petite souris devient un beau chat gris.

Au petit matin, le beau chat gris sort tête haute de la chambre du Grand Lama. Mais juste après la porte, il rencontre le chat de la maison qui revient de la cuisine.

Le beau chat gris prend peur, il fait le gros dos, il crache, il miaule, il souffle devant l’autre chat, ahuri. Et, pour finir, il se précipite, les poils tout hérissés, dans la chambre du Grand Lama.

En le voyant dans cet état, le Grand Lama, se désole :

– Qu’as-tu à présent ? Tu n’as tout même pas eu peur de mon chat si gentil ?

La petite souris-chat a tellement honte qu’elle répond :

– Oh, non, non, Rimpoché, ce n’est pas ton chat qui m’a fait peur, c’est un chien. Un chien géant, qui m’a montré ses dents !

Le Grand Lama se met à réfléchir, il hésite, il hoche la tête puis il finit par demander :

– Voudrais-tu devenir chien, par hasard ?

– Oh Rimpoché, ta bonté n’a pas de limite !

– Puisque c’est ainsi, répond le Lama, que ton désir se réalise !

Aussitôt dit, le beau chat gris devient un superbe chien gris.

Vers l’heure de midi, le superbe chien gris sort triomphant de la chambre du Grand Lama. Mais, dans la cour, il croise à nouveau le chat de la maison qui se lèche les babines.

Le chat, épouvanté par cet énorme chien, s’enfuit en miaulant affreusement.

Quant au chien, encore plus terrifié, il bondit en aboyant comme un fou avant de se réfugier dans la chambre du Grand Lama.

Cette fois, le Grand Lama sursaute et s’inquiète :

– Qui t’as fait peur ainsi ? Un autre chien, plus fort que toi ?

La petite souris-chien, la tête sous le tapis, répond morte de honte :

– Oh, non, non, Rimpoché, figure-toi que dans la cour, je viens de rencontrer un tigre. Un tigre géant qui m’a sorti ses griffes !

Le Grand Lama se met à réfléchir, il hésite, il hoche la tête, puis, il finit par dire :

– Je comprends ton malheur et ta peur.

Veux-tu alors que je te transforme en tigre ?

– Oh, Rimpoché, répond la petite souris-chien en sortant sa tête de dessous le tapis, ce serait sûrement la fin de tous mes soucis !

A la tombée du jour, un puissant tigre au pelage d’or quitte la chambre du Grand Lama. Il se promène fièrement dans la maison, faisant fuir tous ses habitants. Soudain, dans la pénombre, il rencontre le chat de la maison qui s’en retourne vers la cuisine.

A la vue du tigre, le chat, se croyant déjà mort, s’élance en haut du toit. Mais à la vue du chat, le tigre, encore plus fou de peur, s’enfuit hors d’haleine dans la chambre du Grand Lama et se cache sous le matelas.

Le Grand Lama n’en croit pas ses yeux :

– Pauvre tigre, quelle horrible bête a osé te menacer ?

– Oh, la plus monstrueuse qui soit, Rimpoché.

Une bête comme tu n’imagines pas !

– Mais il n’y a pas d’animal plus effrayant que le tigre dans toute l’Asie ! s’étonne le sage.

– Oh si, il y en a un, je t’assure…

– Mais qui est-il ?

Réponds-moi ! insiste le Lama.

– C’est… c’est… je veux dire que c’est… C’est le chat ! bafouille le tigre encore tout essoufflé.

Alors le Grand Lama éclate de rire et dit :

– Tu vois, Petite Souris, ce qui compte c’est ton cœur de souris. L’apparence ne change rien.

Tu auras beau être transformée en chat, en chien, en tigre, tu auras toujours peur du chat parce que ce qu tu es, toi, c’est une souris. Voilà !

Et c’est ainsi que la petite souris-chat-chien-tigre redevint petite souris pour la vie.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s