Publié dans Français

Mots de vocabulaire


On me demande souvent si je fais apprendre des mots de vocabulaire et ma réponse est oui et non. Ha! Ha!  Je m’explique.

Un de mes garçons sera en deuxième année ( CE1) et il doit apprendre à structurer davantage sa pensée pour écrire un peu plus.  Ce n’est pas facile d’écrire une phrase ou un texte lorsqu’on a très peu de vocabulaire dans notre banque de mots personnels connus.  En apprenant la lecture plus syllabique, il a appris à écrire plusieurs mots mais il reste toujours plusieurs mots très utiles lors de l’écriture qui ne respectent pas le code syllabique.

Je profite donc de la deuxième année pour fournir une grande banque de mots utilisables lors des situations d’écriture.  Je vais lui faire apprendre des mots de vocabulaire, mais en plus, je ne me gêne pas pour fournir une liste de mots utiles lors d’une situation d’écriture.  L’important c’est de ne pas placer l’enfant en situation de trop grande difficulté devant une situation d’écriture.  il faut lui enseigner qu’écrire ça sert à quelque chose et c’est plaisant!

Je débute toujours de la même manière, je propose des mots de deux lettres, puis de trois, puis de quatre, etc.  en prenant soin de prendre des mots qui sont utilisables régulièrement.  Devant une liste de mots de deux lettres l’enfant se sent en sécurité, ce sont des mots simples, des mots utiles et il se sent « bon » de les savoir aussi facilement.  La semaine suivante je choisis des mots de 3 lettres et là encore c’est tellement simple…  il avance dans l’apprentissage des mots très simplement et pour les deux plus vieux cela a marché à merveille!

Pour les plus vieux…

Par la suite…  je ne fournis pas de mots à apprendre.  Je ne trouve pas cela utile.  Par contre, je relève tous les mots erronés dans les travaux et ce sont ces mots-là qu’ils doivent apprendre.

J’aime beaucoup travailler les mots de vocabulaire dans les mots croisés.  Je donne en général les mots en début de semaine et l’enfant doit veiller a en connaître le sens avant de faire le mot mystère ou croisé à la fin de la semaine.

Ah oui, j’oubliais!  nous avons aussi notre mot du jour que je place au tableau chaque matin : l’enfant le découvre, propose une définition, le cherche dans le dictionnaire s’il ne le connait pas, le mémorise et le place dans une phrase en situation d’écriture.

Voici des exemples :

mots de vocabulaire semaine 1

mots de vocabulaire semaine 2-3-4

Si cela vous intéresse je placerai les autres semaines sur le blogue.

image prise ici

Publicités
Publié dans J'aimerais vous dire que...

Dessiner la nature… Pourquoi?


On me demande souvent pourquoi dessiner la nature?  Parce que le simple fait d’examiner les choses en détail ouvre une fenêtre sur sa compréhension!

Que l’on soit doué ou non en dessin, le simple fait de l’examiner, de la faire tourner dans nos doigts, ouvre un autre horizon pour l’observer et mieux la connaitre.

  • Passer près d’une fleur…
  • la voir…
  • s’arrêter pour la regarder…
  • l’observer dans sa main…
  • la dessiner!

D’un simple rapport avec la nature à la découverte d’un univers grandiose!

Dessiner c’est un état d’esprit, un nouveau regard sur les choses.  Il faut y mettre du temps, de la pratique et surtout, surtout beaucoup de patience.  Le dessin en nature c’est comme une école de la vie où l’oeil et le crayon remplacent les livres.  Dessiner c’est réussir à voir ce qu’on a pas remarqué avant, c’est explorer l’âme des choses…

Alors sortez vos crayons et dessinez!!!

image de Emi Hotaru

Publié dans J'aimerais vous dire que...

Lire…


Découvrir la lecture pour les petits c’est une chose merveilleuse.  Je regarde mon fils qui a appris à lire cette année et je le sens tellement fier de lui maintenant qu’il peut lire n’importe quoi et enfin seul…  comme les grands!

Se sentiment de fierté est tellement merveilleux à observer!

On oublie souvent de s’arrêter pour simplement prendre conscience de ce long processus d’apprentissage qui mène finalement vers une magnifique réussite : la découverte!!!  Il se retrouvera désormais devant un outil puissant pour découvrir un univers fascinant.

Lire…  C’est tellement fantastique…  c’est tellement passionnant…

  • lire pour apprendre…
  • lire pour se divertir…
  • lire pour construire et se construire…
  • lire pour voyager…
  • lire pour se détendre…
  • lire pour rêver…
  • lire pour se reconnaitre…
  • lire pour imaginer…
  • lire pour oublier…
  • lire…

Cette étape est tellement belle dans la vie d’un enfant…  Parfois longue et difficile, cet apprentissage restera toujours une étape importante dans la vie de vos enfants!  Il faut penser à rendre disponible la lecture pour donner à l’enfant l’envie de lire!

image prise ici

Publié dans Des choses importantes à conserver, Un outils pour la classe

«LA» bonne grammaire?


On se pose souvent cette question n’est-ce pas???

Qu’elle est LA meilleure grammaire pour nos enfants?!

Je me suis posée souvent cette simple question et j’avoue ne pas avoir trouvé « LA » grammaire, mais…  j’aime bien mes découvertes au fil du temps.

J’ai essayé plusieurs grammaires…  des Québécoises…  des Européennes…  des anciennes…  des nouvelles…  bref ça reste de la grammaire!  hi hi

Au fil des années je me suis arrêtée plus particulièrement sur celles-ci.

Pour le primaire :

Travailler autrement en grammaire de CRDP

«Les enfants apprennent les éléments de la grammaire inscrits dans les programmes, de manière implicite, en manipulant la langue, lors de nombreuses séquences au cours desquelles ils transforment des textes en changeant le temps ou les personnes.
Il n’y a pas de leçons de grammaire proprement dites mais des moments de synthèses au cours desquels on fait le point sur les éléments abordés implicitement lors des transformations de textes et collectés dans le cahier de grammaire.
Il ne s’agit pas de savoir parler de la langue, de la décrire, mais de comprendre son fonctionnement avant d’en nommer les divers éléments.
La découverte de la notion grammaticale précède sa dénomination.
La grammaire devient un outil pour la production écrite de textes puisque les connaissances grammaticales sont intériorisées lors de la transformation de textes. Ces multiples transpositions favorisent la découverte du fonctionnement interne des textes et de leur cohérence et en permettent le réinvestissement»

Je l’ai utilisé pour mes deux plus vieux et je vais aussi l’utiliser pour mes deux plus jeunes, je l’adore pour son côté « différent » et plus particulièrement pour ses transpositions qui ont apporté aux enfants un regard bien différent à leur texte.

À portée de mots de Hachette Éducation

Ce manuel offre à l’enseignant une grande autonomie pédagogique et une grande liberté d’utilisation ; toutes les séquences sont classées en 6 domaines (Grammaire, Conjugaison, Orthographe, Vocabulaire, Expression écrite, Lecture), permettant à l’enseignant d’organiser sa progression en fonction des besoins de sa classe.

Ce manuel constitue un outil complet, qui offre un large choix d’exercices pour une même notion.

Le manuel privilégie la découverte de la langue et de ses structures à partir de la lecture. Chaque double page de leçon est introduite par une lecture, suivie de questions de compréhension et d’un travail à l’oral qui permet la découverte de la notion abordée.

Cet ouvrage permet aux élèves de s’entraîner à la maîtrise de la langue au travers de nombreux exercices variés et progressifs. Le travail en autonomie est favorisé grâce aux exercices corrigés en fin d’ouvrage.

Une rubrique plus ludique, « A toi de jouer », est proposée aux élèves.

Dans la partie Lecture, des histoires complètes de littérature de jeunesse sont proposées.

Des doubles pages « Récapitulons » proposent des exercices de révision des notions abordées précédemment.

Pour sa banque d’exercices.  Simple, assez complète.  Le seul problème…  il faut un enfant qui accepte d’écrire beaucoup!

______________________________________________________________________________

Pour le secondaire :

J’ai fait le tour de plusieurs mais…  mon choix va maintenant à :

L’atelier du Langage de Hatier

Présentation de l’éditeur

«Chaque notion du programme est traitée sur une double page en 3 temps :  » L’essentiel  » pour réviser les règles d’orthographe, le vocabulaire, la conjugaison, la grammaire et la grammaire du discours.  » Exemples commentés  » pour comprendre les différents types de consignes et savoir faire les exercices.  » S’exercer  » avec des exercices d’entraînement variés et progressifs. + Deux romans d’aventures à découvrir à travers les exercices, + Des bilans pour s’évaluer, + Des corrigés complets et détaillés»

Nous avons expérimenté 6e-5e-4e et cette année 3e.

Toujours, je reste très satisfaite.  C’est une «vraie» grammaire!!!

Il faut travailler fort mais elle est très bien construite.  Après quelques notions, une évaluation est proposée intégrant les notions étudiées.  On y retrouve des leçons, des exercices, des exercices d’écriture, évaluations, dictées préparées.  Un beau complément et très complet!

mais…

Connaissez-vous « LA » grammaire à utiliser??!!  hi hi

En réalité une grammaire n’apportera pas de miracles mais un simple outil complémentaire pour construire une meilleure façon de comprendre notre langue si difficile à maitriser!

Publié dans J'aimerais vous dire que...

L'attention


Avez-vous remarqué à quel point un enfant à une façon toute naturelle d’assimiler une information qui lui plait?

Il faut avoir observé ses enfants pour voir devant nos yeux cette capacité incroyable de retenir l’information quand elle est reliée à un intérêt chez l’enfant.  C’est absolument incroyable de voir la capacité d’attention d’un enfant quand un sujet lui plait.

Le problème c’est de transposer cette grande capacité dans une matière essentielle mais moins intéressante aux yeux de l’enfant.

Hum…  pas facile de convaincre un cerveau d’enfant que mémoriser une règle de grammaire, uneformule mathématique ou les tables de multiplication sera utile pour lui éventuellement!!!

Pas facile de rendre certains apprentissages assez intéressants pour capter assez l’enfant et déclencher sa capacité d’attention pour permettre ainsi de mieux retenir l’information.

Je jongle avec le problème…

J’essaie de mieux figurer comment faire passer plusieurs concepts moins plaisants à mes enfants…

Je me rends compte que certaines matières habituellement difficiles chez les enfants passent très bien chez nous, comme les dictées par exemple.  Ici, les enfants en redemandent!!!  Pourquoi? Parce qu’on s’amuse, on rigole, on entre en compétition, on s’encourage,…  et surtout on fait la dictée tout le monde en même temps.

J’ai remarqué à quel point faire une matière en famille change énormément la capacité d’attention.  Je vais d’ailleurs augmenter passablement les matières en commun cette année, justement pour voir l’effet que cela aura sur la capacité d’attention de mes enfants.

On verra!

image prise ici